X S'inscrire avec Facebook
CONNEXION

ou utiliser ce formulaire
Tous les champs sont obligatoires  
Prénom

Nom

Courriel

Mot de passe   (6 caractères minimum)

Voir le mot de passe

X




Fermer

MARQUE

PRIX

MODÈLE

VILLE

MOTS-CLÉS

TYPE


Berline

Coupé

Hatchback


Familiale

Décapotable

Fourgonnette


VUS

Camionnette

Prestige


ANNÉE

De :

À :  

KILOMÉTRAGE

ENTRAINEMENT





TRANSMISSION



CARBURANT






OPTIONS


Climatiseur
 

Intérieur
en cuir

Caméra
de recul


Toit ouvrant
 

Sièges
chauffants

Mains libres
 


Jantes
aluminium

GPS
 

7 passagers
et plus 

CYLINDRES


PLUS D'OPTIONS  

Voici le cockpit du futur selon Hyundai

Voici le cockpit du futur selon Hyundai   Partager

par Guillaume Rivard du Guide de l'Auto

Oublions pour le moment les voitures entièrement autonomes, qui n’arriveront pas sur nos routes avant plusieurs années, et imaginons à quoi ressembleront les habitacles automobiles dans le futur proche. Oui, les concepts fantaisistes présentés dans les salons de l’auto nous offrent une vision cool, mais dans une optique plus réaliste, Hyundai vient de dévoiler sa toute dernière étude des tableaux de bord de demain en intégrant ses technologies dans une Elantra GT.

Avec les nouvelles fonctions et les informations de plus en plus répandues dans les véhicules, le soi-disant « cockpit virtuel » développé par le centre technique européen de Hyundai serait la solution pour offrir une expérience plus interactive, plus sécuritaire et plus personnalisée selon les besoins du conducteur.

Après avoir évalué ses volants et ses tableaux de bord de même que ceux de la concurrence au cours des dernières années, le fabricant coréen a compris l’importance de réduire le nombre de boutons et de créer une interface plus épurée. C’est ce qui l’a amené, entre autres, à intégrer des affichages tactiles avec rétroaction haptique sur le volant.

Dans la voiture d’essai que vous pouvez voir sur les photos, le volant est muni de deux écrans de format non négligeable et dont l’ergonomie a été calculée. Afin de s’adapter aux préférences de chaque conducteur, ces écrans possèdent un design entièrement configurable basé sur des icônes et facile à comprendre – à la manière d’un téléphone intelligent – ainsi que deux modules actionneurs sous la surface qui assurent une rétroaction plus fiable et plus constante.

Dans une autre étape du développement, les instruments derrière le volant ont été remplacés par un panneau numérique composé de deux écrans superposés à une distance de six millimètres pour créer un effet 3D. Ceci a pour but de mieux orienter l’attention du conducteur et de réduire les distractions potentielles, aux dires de Hyundai. L’information la plus pertinente selon la situation, par exemple la limite de vitesse, s’affiche sur l’écran de devant pour capter l’attention du conducteur.

Les données qu’on retrouve sur les affichages intégrés au volant changent elles aussi selon le menu du tableau de bord et la situation de conduite.

Tout ça est bien beau, mais est-ce vraiment efficace pour améliorer l’expérience au volant et surtout réduire les distractions? Pour répondre à cette question, Hyundai a mené une enquête avec l’aide de l’Institut des sciences des transports de Wurtzbourg, en Allemagne. Dans tous les scénarios, à ce qu’il paraît, les résultats démontrent que la nouvelle interface de Hyundai se trouve bien en deçà des limites de distraction définies par des organismes de réglementation comme la NHTSA aux États-Unis. Même dans des scénarios impliquant une utilisation plus complexe, tous les participants au test n’ont signalé qu’une légère distraction et mentionné que celle-ci ne les gênait pas dans leur tâche de conduire.

Le constructeur en est encore au premier stade du développement de son cockpit virtuel, ce qui explique d’ailleurs le choix de la voiture d’essai et son intérieur conventionnel (vive les boîtes manuelles!), mais on nous dit que les innovations mises au point feront partie du processus de création des futurs modèles Hyundai.

 

Qu’en pensez-vous?


  Partager

Avis: Veuillez confirmer auprès du vendeur le prix et l’exactitude des autres renseignements publiés. Le kilométrage affiché est celui apparaissant au moment de la publication de l’annonce. L’annonce n’est pas une offre de contracter au sens de l’article 1390 du Code civil du Québec.

Pour vous assurer que le véhicule choisi est disponible, contactez le concessionnaire avant votre visite.