X
X S'inscrire avec Facebook
CONNEXION

ou utiliser ce formulaire
Tous les champs sont obligatoires  
Prénom

Nom

Courriel

Mot de passe   (6 caractères minimum)

Voir le mot de passe

X




Fermer

MARQUE

PRIX

MODÈLE

VILLE

MOTS-CLÉS

TYPE


Berline

Coupé

Hatchback


Familiale

Décapotable

Fourgonnette


VUS

Camionnette

Prestige


ANNÉE

De :

À :  

KILOMÉTRAGE

ENTRAINEMENT





TRANSMISSION



CARBURANT






OPTIONS


Climatiseur
 

Intérieur
en cuir

Caméra
de recul


Toit ouvrant
 

Sièges
chauffants

Mains libres
 


Jantes
aluminium

GPS
 

7 passagers
et plus 

CYLINDRES


PLUS D'OPTIONS  

Quand un simple accident devient-il une infraction?

Quand un simple accident devient-il une infraction?   Partager

par Guillaume Rivard du Guide de l'Auto

Un accident est si vite arrivé. Quel conducteur n’en a jamais subi un?

Parfois le résultat des conditions météo ou de la malchance (être au mauvais endroit au mauvais moment), d’autres fois la conséquence d’une erreur de jugement ou d’un manque de prudence, ce genre de situation est bien fâcheux.

Mais où se situe la ligne entre un simple accident et une infraction à la loi? À partir de quel moment la responsabilité du conducteur fait-elle la différence?

Bien sûr, chaque cas est unique. Pour tenter d’y voir plus clair, imaginons le scénario suivant…

Votre fils de 20 ans a reçu une contravention de 1 000 $ et quatre points d’inaptitude en vertu de l’article 327 du Code de la sécurité routière, c’est-à-dire une action ou vitesse susceptible de mettre en péril la sécurité. Il vous raconte qu’il roulait sur l’autoroute à 120 km/h et qu’il s’est mis à accélérer pour doubler un autre véhicule. En regardant dans son rétroviseur pour effectuer son changement de voie, il n’a pas porté attention au véhicule devant de lui et l’a percuté.

Pourquoi les policiers n’ont-ils pas traité la chose comme un simple accident au lieu de lui reprocher une telle infraction? Pourquoi ne pas avoir laissé les deux personnes impliquées remplir un constat à l’amiable?

Pour conclure à une action susceptible de mettre en péril la sécurité, un tribunal soumis de telles questions devra recevoir de la poursuite la preuve de trois éléments dictés par notre jurisprudence :

Le juge doit aussi se demander si le comportement du défendeur a été celui d’une personne raisonnable et soucieuse des règles de sécurité routière.

Dans ce cas-ci, votre fils n’a clairement pas agi de manière sécuritaire et diligente en ne portant pas attention à la voiture qui circulait paisiblement devant lui, ce qui justifie en soi l’émission d’une telle contravention. En effet, une autre personne dans la même situation aurait fort probablement porté attention au véhicule en avant d’elle et aurait pu éviter la collision qui, dans le contexte actuel, était susceptible de mettre en péril la sécurité.


  Partager

Avis: Veuillez confirmer auprès du vendeur le prix et l’exactitude des autres renseignements publiés. Le kilométrage affiché est celui apparaissant au moment de la publication de l’annonce. L’annonce n’est pas une offre de contracter au sens de l’article 1390 du Code civil du Québec.

Pour vous assurer que le véhicule choisi est disponible, contactez le concessionnaire avant votre visite.